You are here

Nos tips pour être au top
Chez Deli, nous prônons les bons produits, l’alimentation équilibrée et la vie saine. Il est donc logique que nous soutenions des initiatives comme les 20 km de Bruxelles. Voici quelques conseils pour parcourir cette distance dans les meilleures conditions, à votre rythme.

En amont, ne bouleversez pas votre alimentation
Ne jamais changer complètement sa manière de s’alimenter. L’idéal est évidemment de manger sainement toute l’année. Avec Deli, c’est facile : vous trouvez de bonnes choses, des produits bio et/ou artisanaux, ainsi que de nombreux plats préparés, légers et équilibrés. Si votre alimentation n’est pas optimale, rectifiez le tir : mettez la gomme sur les légumes verts, fruits, produits laitiers, poisson, féculents, légumineuses et tubercules. Freinez sur les fritures, sucres raffinés et alcool. 

Buvez beaucoup d’eau 
Au moins 2 litres d’eau par jour et toujours en dehors des repas. Petite astuce pour plus de plaisir, rajoutez quelques feuilles de menthe ou quelques lamelles de gingembre. 

3 jours avant, des glucides
Priorité aux féculents : pommes de terre, riz, semoule, maïs, céréales, légumineuses et pâtes. Mais évidemment pas de bolo ou de carbo !

La veille, un repas sain et équilibré
Viande ou poisson maigre, légume cuit, pâtes blanches et un fruit maximum : pour éviter les fibres et limiter l’agression des intestins durant la course. Bien sûr, pas d’alcool.

Le jour J (19 mai 19), petit-déjeuner léger
L’astuce est de ne pas changer ses habitudes. Si vous mangez, c’est au moins 3 h avant le départ et en limitant les fibres. Par ex., pain blanc, miel, yaourt, compote, eau, thé ou café. 

Pendant la course, boire régulièrement 
De l’eau et/ou des boissons énergétiques : peu à la fois, mais très souvent. Jamais plus de 5 km sans boire.

Après l’effort, jambes en l’air !
On parle bien sûr de la position allongée par terre, jambes à angle droit contre un mur. Gardez la position environ 10 minutes, jusqu’à ce que cela fourmille dans les pieds. Puis, remettez-vous debout et bougez bien les orteils.

30 min. après l’arrivée, eau gazeuse
Elle neutralisera une partie de l’acide accumulé dans les tissus. Les organisateurs distribuent des bananes, c’est bien, mais pas suffisant. Prévoyez votre propre snack de récupération : smoothie ou yaourt aux fruits.

Au repas du soir, pas de folie
Viande blanche ou poisson riche en oméga 3, céréales complètes ou purée de patates douces. Ne fêtez pas votre exploit au restau avec un steak frites béarnaise ! Ces éléments hyper acidifiants apporteraient un stress supplémentaire au corps et ralentiraient votre récupération.